25
juillet 2017

Seine-et-Marne 2030 : le département veut compter dans la métropole

Grand Paris
TAILLE DU TEXTE

Intitulé "l'Ile-de-France des possibles", le livre blanc Seine-et-Marne 2030, présenté le 8 mars par le président du département, Jean-Jacques Barbaux (LR), se veut le "point de départ d'une réflexion" pour que la Seine-et-Marne "s'affirme comme territoire créateur de richesses pour la région" et "cesse d'être un territoire servant de Paris". Il reprend trois axes : faire "fructifier" le capital humain, par l'amélioration des services notamment ; développer l'économie, en attirant des personnels qualifiés, et enfin, faire du cadre de vie un "facteur d'attractivité". Sur ce dernier point, le département, qui offre une plus grande proportion d'habitat individuel que la moyenne régionale et 62 % de propriétaires (47 % en Ile-de-France), doit, selon le livre blanc, "conforter ce modèle", en assurant "une urbanisation raisonnée", qui ne remette pas en cause la référence qu'est la maison individuelle. En matière de logement social, l’Office Public de l’Habitat de Seine-et-Marne devra "porter en priorité les investissements sur des opérations de taille humaine, parfaitement intégrées aux communes d’accueil". Le département compte également sur l'amélioration de l'offre en transports en commun : renouvellement du matériel roulant SNCF, arrivée du Grand Paris Express, amélioration de la qualité de service. Le réseau de bus interne au département sera développé, indique encore le conseil départemental, ainsi que le service de transport à la demande. Enfin, des travaux sont programmés pour l'amélioration des routes du département, la voiture individuelle représentant 60 % des déplacements quotidiens, le plus haut taux de la région.