24
septembre 2017

Les Démonstrateurs industriels de la ville durable, "écosystème de décideurs publics et privés"

Acteurs
TAILLE DU TEXTE

Le Forum des Démonstrateurs industriels pour la ville durable (DIVD), lancé par les ministères de l’Ecologie et du Logement en octobre 2015, s'est tenu le 14 juin. Le but de cet appel à projets est "l’émergence de projets urbains fortement innovants qui ont vocation à devenir la vitrine de l’excellence française en matière de ville durable". Paul Delduc, directeur général de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN), a souligné que "l’Etat se repositionne dans un rôle d’accompagnateur bienveillant", et a insisté sur l’importance de présenter un interlocuteur au niveau national.

Grâce au 3e Programme d’investissements d’avenir (PIA), 1,7 Md€ ont déjà été investis pour mettre en œuvre le triptyque "excellence, innovation et coopération" pour le développement de la ville durable. Hélène Pesquine, secrétaire permanente du Plan urbanisme construction architecturale (Puca), accompagnateur central de cette démarche, a présenté le programme comme participant à un "écosystème de décideurs publics et privés". Elle a tenu à "valoriser l’aptitude à travailler ensemble, élus et entreprises, pour des réalisations concrètes". Une démarche "réussie", puisqu’"une communauté d’acteurs fondateurs d’une nouvelle manière de travailler" a pris forme. 

Les seize lauréats des sessions précédentes de l’appel à projets ont pu présenter leurs projets et innovations, et des conférences ont permis aux acteurs publics et privés de la ville durable d'échanger.  Ces conférences étaient organisées autour de quatre "zooms" : "le véhicule autonome", "les boucles locales d’énergie et l’autoconsommation", "les solutions pour un stationnement intelligent" et "la blockchain". Un focus sur l’énergie, l’habitat et les transports, donc, enjeux majeurs de la ville de demain.

A noter, le lendemain, 15 juin, une nouvelle salve de lauréats a été dévoilée. Cinq nouveaux acteurs entrent au palmarès : SmartMargne, porté par Omexom et I2R à Marmagne (18) (autoconsommation collective) ; Cordées-Clichy Batignolles, porté par Paris Batignolles Aménagement (réseau intelligent "facilitateur de quartier") ; Cycle Terre, porté par Grand Paris Aménagement à Sevran (93) (réutilisation des terres excavées pour la construction du supermétro) ; Capital Santé, porté par la Serm SA3M à Montpellier (plateforme servicielle intelligente); Maroni Lab, porté par l’EPFA Guyane à St Laurent du Maroni (plateforme d'information et de partage de données entre acteurs de l'urbain).

En outre, deux lauréats élargissent leur périmètre d'intervention : Rêve de Scènes Urbaines, emmené par Vinci à Plaine Commune, Sarcelles et Tours (plateforme de partage d'expérience de Plaine Commune) et Emul - Euroméditerranée Metropolitan Urban Lab (démarche d'open-innovation, identification des solutions pertinentes).

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250

Banniere CAIV Innovapresse 250