24
novembre 2017

Bassin minier Nord-Pas de Calais : un pilote interministériel nommé

Acteurs
TAILLE DU TEXTE

On se demandait ce qu'il advenait de "l'engagement pour le renouveau du bassin minier du Nord et du Pas-de-Calais", lancé en grandes pompes par le gouvernement de Bernard Cazeneuve en mars dernier... six semaines avant l'élection présidentielle. Devant le Sénat le 25 octobre, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a affirmé que l'engagement de l'Etat serait tenu. Même si "aucun financement n'avait été prévu" pour cela par ses prédécesseurs, "une solution sera trouvée". Confirmation de cette volonté le 27 octobre, avec l'annonce de la nomination, par décret du Président de la République, d'un délégué interministériel chargé du dossier. Il s'agit d'Alain Neveü, 57 ans, ingénieur des Ponts, ancien responsable de la mission Mont Saint-Michel et du Plan campus. A charge pour lui, en lien avec la Région Hauts-de-France, les Départements et les huit intercommunalités signataires, de décliner le plan en contrats opérationnels et conventions financières et de phaser les grandes réalisations décidées (réhabilitation de 23 000 logements miniers, renforcement des centralités, rénovation de cités, requalification de friches). La création de zones économiques franches figurera également sur sa feuille de route, a assuré le ministre de la Cohésion des territoires. Alain Neveü doit au plus vite constituer une équipe resserrée, qui sera composée à parité de représentants de l'Etat en région et des collectivités. Jean-Louis Subileau, auteur du rapport sur le renouveau du bassin minier, salue cette nomination, qui marque une nouvelle étape du plan. "Il est urgent maintenant d'enclencher les programmes concrets", souligne-t-il.

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250

Banniere CAIV Innovapresse 250