19
septembre 2018

Plus de concret pour les architectes en herbe

Architecture
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les Universités d’été de l’architecture, menées sous l’égide du Conseil régional de l’ordre des architectes d’Ile-de-France, se sont clôturées le 7 juillet au théâtre Monfort (Paris 15e). L’accent a été mis sur le "nouveau contexte" dans lequel évoluent les architectes aujourd’hui, lié notamment à la ville numérique. Des transformations qui amènent à discuter, entre autres, de l’articulation entre acteurs publics et privés dans le processus de fabrication urbaine. Le débat s’est porté sur une réflexion globale des transformations du métier d’architecte aux évolutions actuelles et futures. La formation des architectes présente des lacunes, selon le sociologue Bruno Marzoff, qui propose de compléter les enseignements par de la sociologie et de l’économie : les architectes pourraient alors travailler au plus près du réel, autrement que par les BIM et autres maquettes numériques. Une approche partagée par l’architecte Julien Beller, fondateur et président de l’association le 6B, car, pour lui, la sociologie aide à cibler les usages et permet d’aménager en conséquence. Des connaissances qui manquent souvent aux actuelles formations. "Les architectes, en (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE