17
juillet 2018

Le besoin résidentiel reste considérable en Ile-de-France

Grand Paris
TAILLE DU TEXTE
"Comment l’Ile-de-France peut-elle loger tout le monde ?". La question a été posée à l'occasion du Lors du sommet du Grand Paris, qui s’est tenu à La Défense le 19 juin. La réponse tient en une phrase et a été le fil rouge des échanges : en densifiant et en construisant toujours plus.  La région capitale compte 60 000 nouveaux arrivants chaque année, a d'abord rappelé Geoffroy Didier. Le vice-président de la région en charge du logement, également à la tête de l'Epfif, en a profité pour livrer brièvement sa vision métropolitaine : "le Grand Paris c’est l’Ile-de-France".  2017 a été une année record de mise en chantier avec près de 100 000 logements. Selon Marianne Louradour, directrice générale Ile-de-France de la Banque des territoires (CDC), la loi Elan va permettre de poursuivre sur cette dynamique en rendant possible "une construction plus rapide et au moins d’aussi bonne qualité", "les besoins en logements restant encore énormes bien que l’offre quantitative augmente vite".  Pour Olivier Wigniolle, la vraie question n’est "pas de savoir si l’on peut construire plus ou mieux, mais si l'on peut produire pour moins cher ?". D'après le directeur général (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250