21
juillet 2018

Les bailleurs ne tolèrent pas la loi de finances 2018

Habitat
TAILLE DU TEXTE
Les bailleurs sociaux français ont profité de la tribune que leur offrait le congrès de l’USH à Strasbourg (26 au 28 septembre 2017) pour signifier vigoureusement leur colère à l’encontre de la réduction d’environ 1,7 milliards d’euros d'APL du budget du ministère du Logement contenue dans la loi de Finances 2018. Pour le gouvernement, la logique est claire : il faut faire des économies, le secteur du logement social étant particulièrement visé. Concrètement, les APL seront réduites pour environ 2,2 millions de foyers bénéficiaires logés dans le secteur social. Le montant exact de la baisse n’est pas définitivement fixé ; il doit atteindre 50 à 60 € par foyer. Et pour éviter que ces foyers modestes ne soient lésés, le gouvernement impose aux bailleurs une diminution du même montant des loyers. A défaut de chiffres précis, on peut estimer que le manque à gagner pour les organismes HLM atteindra donc entre 1,5 à 1,7 Md€. Or, en 2015, les organismes HLM ont investi en France 17 Md€, selon les chiffres clés du logement social en France, septembre 2017. Cette ponction est donc loin de tarir complètement les capacités de construire et rénover des HLM. "Cette mesure est scandaleuse dans le fond et sur (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

CL Abonnement