21
juillet 2018

L'Eurométropole de Strasbourg se dote de nouveaux outils financiers pour lutter contre les logements vacants

Habitat
TAILLE DU TEXTE
Dans le cadre de sa politique de réoccupation lancée en mai 2016 (environ 3 300 logements vacants), l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) complète le dispositif existant avec un partenariat de trois ans renouvelable avec le Crédit Foncier de France. La filiale du groupe bancaire BCPE permet aux propriétaires aidés par l’EMS pour remettre en location leur logement de bénéficier d’un prêt viager hypothécaire (PVH) et d’emprunter une somme proportionnelle à leur âge et à la valeur du bien immobilier, sans obligation de remboursement de leur vivant. "Nous avons constaté que les propriétaires concernés sont âgés de 60 ans et sont propriétaires de 1,23 logement en moyenne. Les causes de la non relocation sont des mauvaises expériences, des travaux à opérer, la crainte de procédures complexes, la difficulté à trouver un locataire, etc.", observent les services de l’EMS. Depuis le démarrage du dispositif, une centaine d’appartements ont été remis en location, tous conventionnés en "social/très social", ce qui permet aux propriétaires de bénéficier d’importants avantages fiscaux, notamment. Ce volume peut paraître modeste, mais l’Eurométropole rappelle avoir (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

CL Abonnement