Alpes-Maritimes : Côte d'Azur Habitat réduit sa vacance à un niveau plancher

Habitat
TAILLE DU TEXTE
80 logements, soit 0,46 % de son patrimoine en location : c'est le niveau extrêmement bas de la vacance en 2017 à Côte d'Azur Habitat (CAH), le premier bailleur social des Alpes-Maritimes (21 000 logements). Avec ce score, cet office public se place très en deçà de la moyenne nationale des offices (4,7 % en 2015, source FNOPH). "La baisse de la vacance fait partie de nos axes stratégiques depuis plusieurs années. Elle a été entamée en 2012 où nous comptions environ 700 logements vides. Depuis, elle chute régulièrement d'année en année", explique l'ex-présidente de CAH, Dominique Estrosi Sassone, aujourd'hui administratrice. Pour atteindre ce résultat, l'office a réalisé des investissements importants pour remettre systématiquement en état les logements qui se libèrent (22,7 M€ consacrés à ce poste entre 2013 et 2017) mais a aussi mobilisé de manière transversale ses services administratifs. "Les responsables de secteurs, les attachés de clientèle, les chargés d'attribution travaillent en étroite coordination dans la gestion de la rotation du parc. J'ai moi-même mis en place un tableau de bord qui permet de suivre de près les délais de relocation et d'éviter tout dérapage", explique la directrice (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

CL Abonnement