Les ventes de maisons individuelles "devraient nettement reculer" en 2018

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Après deux années de croissance à deux chiffres (+ 13,7 % en 2015, puis + 19,5 % en 2016), le marché de la maison individuelle en secteur diffus marque sensiblement le pas en 2017 (+ 1 %), selon le Markemétron de Caron Marketing/LCA-FFB. Les ventes brutes de maisons ont atteint l’an dernier 135 000 unités, en deçà des prévisions de la LCA-FFB à mi-parcours (140 000). "Comme les autres marchés de l’immobilier résidentiel, l’activité a atterri en douceur au milieu de l’année", détaille l'organisation, avant un rebond "spectaculaire" en octobre, à cause du recentrage du prêt à taux zéro et du Pinel : + 13,9 % en glissement annuel. Puis, les ventes brutes de maisons individuelles en secteur diffus se sont écroulées sur la fin d’année (en glissement annuel : - 13,4 % en novembre et - 20,7 % en décembre, soit - 6 % sur le dernier trimestre). En décembre, "elles retrouvent même leur faible niveau de décembre 2013 et 2014, les deux exercices les moins prolifiques des quinze dernières années". Alors qu’en 2016, les ventes de maisons neuves en secteur diffus avaient bondi de plus de 10 % sur tous les territoires, l’an dernier, seules cinq régions ont connu un (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

CL Abonnement