Istres : projet d'écoquartier de 1 500 logements sur une ancienne usine d’engrais

Habitat
TAILLE DU TEXTE
1 500 : c’est le nombre de logements prévu dans l’écoquartier que va développer le groupement Convergence à Rassuen, hameau niché en lisière de la Crau, sur la commune d’Istres. Derrière cette société de projet, on trouve une escouade de promoteurs-investisseurs languedocienne emmenée par le groupe GGL, avec dans son sillage le groupe Bonicel et le groupe Hugar* (Ametis, Ideom). Ces trois opérateurs ont confié à Jean Nouvel, Rudy Ricciotti et François Fontès le soin de concevoir cette opération appelée à pousser sur le site d’une ancienne usine d’engrais racheté par la commune des rives ouest de l’étang de Berre (45 000 habitants). Des signatures qui ont permis au projet de Convergence de rafler la concession d’aménagement au nez et à la barbe de poids lourds de la promotion (Nexity et Bouygues). "On souhaite aménager une morceau de ville durable sur le site de l’ancienne fabrique (20 ha) autour d’un parcours de golf de 18 trous conçu par la société de l’ancien champion américain Jack Nicklaus (110 ha)", indique Sébastien Ruby, directeur associé du groupe GGL. Le programme n’impliquera pas la création d’une Zac. "On passera par un permis d’aménager", (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

CL Abonnement