19
septembre 2018

Popac et Opah-RU au chevet du centre ancien de La Ciotat

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
La métropole Aix-Marseille-Provence vient de confier à Urbanis (Marseille) le pilotage du programme opérationnel de prévention et d’accompagnement en copropriété (Popac) du Vieux La Ciotat (mission de trois ans pour un montant de 204 400 € HT). Ce nouvel instrument issu de la loi Alur doit permettre de mobiliser des fonds exceptionnels pour sortir de l’ornière les ensembles privés les plus vétustes. Encore expérimental, le dispositif initié par l'agence nationale de l'habitat (Anah) fait partie de l’arsenal de mesures inscrites dans les protocoles de lutte contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées paraphés par Jean-Claude Gaudin, le président (LR) de la métropole AMP, et Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, le 21 décembre 2017. A La Ciotat, le Popac vise trois objectifs principaux. Il s’agit tout d’abord de dresser l’inventaire des copropriétés potentiellement fragiles dans le centre ancien, dont l’essentiel du parc bâti date d’avant 1900 (80 %). Une fois cet état des lieux réalisé, Urbanis devra proposer la mise en place d’un arsenal d’intervention partenarial dédié à ces copropriétés en souffrance. Ce programme, qui associera les (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE