18
octobre 2018

Initiative Copropriétés : un plan bien accueilli, mais sera-t-il suffisant, notamment à Marseille ?

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Hasard du calendrier ou non, Julien Denormandie a lancé le premier comité de pilotage du plan Initiative Copropriétés, le 10 octobre, à Marseille, qui accueillait au même moment le 79e congrès HLM. Réuni à la préfecture des Bouches-du-Rhône, le comité de pilotage a présenté cette démarche partenariale inédite en faveur des copropriétés dégradées, qui associe l’Etat et les collectivités locales. Ce grand plan de bataille mobilisera une enveloppe décennale de financements de 2,74 Md€ de la part des deux agences nationales, l’Agence nationale de l’habitat (Anah - 2 Md€) et l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru - 500 M€) et de Procivis (240 M€). "Pour avoir une politique publique efficace, le plan d'action est décliné territorialement" ciblant les situation les plus graves, précise Julien Denormandie : quatorze sites en suivi national présentant 128 copropriétés dégradées et très dégradées (23 000 logements) - Mulhouse, Toulouse, Montpellier, Nîmes, Marseille, Evry, Aulnay/Sevran, Grigny, Clichy, Mantes la Jolie, Epinay /Seine, Vaulx-en-Velin, Grenoble, St Etienne-du-Rouvray- sont concernés. Démarche inédite qui enthousiasme les nombreux (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE