15
novembre 2018

Deux ZAC en route à Marseillan (34)

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Quatrième commune la plus peuplée du bassin de Thau (7 790 habitants), Marseillan devrait accueillir 4 400 nouveaux habitants d’ici 2030, selon les prévisions du SCOT. Ce qui représente 1 950 logements supplémentaires, pour une densité moyenne minimale de 40 logements à l’hectare, et la mobilisation de 43 ha en extension urbaine et 6 ha en renouvellement urbain. A l’ouest, principale zone de développement communal, la ZAC Pioch de Pire sortira ainsi de terre d'ici trois ans. Sur près de 16 ha, cette dernière comprendra 600 logements, dont 30 % minimum de locatif social, 30 % de logements en accession libre et le reliquat en terrains à bâtir. Des espaces partagés, un parc, et des équipements publics (nouveau stade) sont aussi envisagés. "Le principal enjeu du projet est d'assurer une connexion avec l'existant en termes de formes urbaines et de déplacements, en créant des continuités au niveau des pistes cyclables et un maillage de chemins piétons pour rejoindre le centre-ville", explique Stéphanie Cotelle, du cabinet Archi concept à Perpignan. Après le bilan de la concertation prévu fin novembre, le marché de concession d’aménagement doit être lancé fin 2018. Les travaux d'une autre ZAC (Belvèze et Belles) devraient par (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE