Pour maintenir son PSP, Habitat 25 a serré les dents

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
L’office public de l’habitat du département du Doubs, Habitat 25, a adopté fin octobre son nouveau plan stratégique de patrimoine (PSP) jusqu’en 2026, qui s’inscrit dans la continuité du précédent. Les 815 constructions de logements, 579 démolitions et 2 313 réhabilitations programmées équivalent, à quelques unités près, au bilan du plan 2007-2016. Or le contexte est plus difficile : la loi de finances a amputé de quelques points la capacité d’autofinancement de l’OPH. Mais celui-ci a engagé une maîtrise des charges et des impayés qui lui permet de dégager au final les 254 M€ d’investissements nécessaires à la concrétisation du PSP, après une mouture moins ambitieuse en début d’année. Le nouveau plan privilégiera les constructions de petits logements T2 et T3, "alors que les immeubles voués à la démolition proposent souvent des logements de type 4 voire 5 en phase avec la taille des familles dans les années 1960 et 1970", indique Habitat 25. La production neuve se concentrera principalement sur les territoires identifiés comme tendus de l’agglomération de Besançon et du Haut-Doubs frontalier de la Suisse (Pontarlier, Mouthe). L’adaptation au vieillissement et au handicap (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous

CL Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100