Logement pour tous dans le Gard

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le 7ème Plan départemental d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) est entré en vigueur dans le Gard. Il s’inscrit dans un contexte de montée en puissance des agglomérations sur cette question, des programmes Anru en attente de financement, de la politique du logement du gouvernement et de contraintes budgétaires croissantes. Sans compter une spécificité locale : "dans le cinquième département le plus pauvre de France, 20 % des ménages vivent sous le seuil de pauvreté", souligne Christian Bastid, vice-président du département, délégué à l’habitat et au suivi de l'Anru. Le nombre de demandeurs de logement social a ainsi augmenté de 10 % en cinq ans et 16 377 demandes ont été enregistrées pour l'année 2016, "avec quatre ménages demandeurs pour une attribution". Une situation qui donne tout son sens à ce plan 2019-2023, articulé en cinq objectifs. D'abord réaliser des logements accessibles et créer des places d’hébergement accompagné. Ensuite lutter contre l’habitat indigne. Il s'agit par ailleurs, "d’aider les ménages à maîtriser leurs consommations énergétiques, et de soutenir les plus précaires grâce au (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE