Logement ancien : le dispositif Denormandie étoffé avant son application

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Imaginé par le gouvernement pour revitaliser les centres-ville, le dispositif fiscal "Denormandie", disponible depuis le 1er janvier 2019 et largement copié sur le Pinel, a connu quelques précisions avant son décret d’application qui devrait intervenir cette semaine. oté dans la loi de Finances 2019, ce dispositif dédié à l’investissement locatif dans le logement ancien vise à lutter contre les difficultés des centres-villes de villes moyennes à faire face à la dégradation de leurs logements. L’aide fiscale porte sur les travaux de rénovation, qui doivent représenter 25 % du coût total de l’opération. Restait à fixer les critères de performance énergétique. Les bailleurs devront soit apporter au moins 30 % d’amélioration énergétique au logement (20 % en habitat collectif), soit, à défaut, l’opération comprendra deux types de travaux sur un bouquet de cinq (isolation des combles, changement de chaudière, isolation des fenêtres, isolation des murs et changement de production d’eau chaude). Le plafond maximum des dépenses pris en charge a été fixé à 300 000 €. A noter que les travaux engagés pourront bénéficier du taux réduit de TVA à 10 %. Le dispositif permet aussi bien au particulier qui fait rénover qu’à celui qui achète à un promoteur, qui a fait rénover le bâtiment, de bénéficier d’une réduction d’impôts de 12 % (si le bien est loué six ans, soit 2 % par an), (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous

CL Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100