20
juillet 2018

French Tech : adieu les bureaux fermés, place aux espaces collaboratifs

Immobilier
TAILLE DU TEXTE
L'édition 2017 du baromètre Paris Workplace SFL - Ifop a mis en exergue les nouveaux modes de travail, notamment dans la French Tech.  "Deux échantillons, deux mondes très différents". Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, s'est ainsi essayé à comparer "deux mondes différents" à l'occasion de l'édition 2017 du baromètre Paris Workplace SFL-Ifop, rendu public le 8 juin, dans les locaux du #cloud, à Paris (2e). L'interrogation initale : "travaille-t-on (vraiment) mieux dans la French Tech ?" D'un côté, donc, 909 salariés issus de dix entreprises de la French Tech (entreprises du numérique, avec une composante technologique et/ou d'innovation) ; de l'autre, 1 755 employés représentatifs de la population active parisienne. "Deux mondes différents" et des "différences notables dans leur rapport à leur lieu de travail", insiste le DGA de l'institut de sondage. "A la question simple, les salariés de la French Tech sont-ils plus heureux ?, la réponse est sans appel, car ils le sont bien", constate Dimitri Boulte, directeur général délégué et directeur des opérations de SFL. Ainsi, les salariés de la Tech évaluent en moyenne leur bien-être au travail à 7,97/10, contre 6,5/10 pour la population (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement