21
juillet 2018

La métamorphose des centres de marques

Immobilier
TAILLE DU TEXTE
Les centres de marques n’ont de cesse de se métamorphoser. Qu’il est le loin le temps des magasins d’usine, proposant des produits de sur-stock, au début des années 80. Le marché européen en totalise aujourd’hui 150, sur près de trois millions de m2, dont une vingtaine en France, sur 430 000 m2. Un marché européen dominé par le Royaume-Uni (13,9 m2/1 000 habitants) et l’Italie (7,6 m2/1 000 habitants). D’ici 2020, en Hexagone, 260 000 m2 supplémentaires sont attendus. "La majorité des ouvertures concerne des créations de surface", précisent les analystes de Cushman & Wakefield, justifiant cette tendance par la "jeunesse" du concept, même si quelques pôles s’agrandissent, "à la faveur d’une croissance de leur chiffre d’affaire", à l’instar de Marques Avenue à Romans-sur-Isère (26) ou encore Mc Arthur Glen à Troyes (10). Mc Arthur Glen, un des trois principaux opérateurs-développeurs qui dominent le marché français, au même titre que Concepts & Distribution (détenteurs des labels Marques Avenue et Quai des Marques) et Advantail (créé en 2008). En termes d’activités, l’équipement de la personne (77 % du marché) domine, suivi par l’équipement de la maison (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement