Le Val d'Europe poursuit son développement

Immobilier
TAILLE DU TEXTE
A l’est de la capitale, le territoire du Val d’Europe, imaginé en 1987, n’a de cesse de se développer, surfant sur l’attractivité de Disneyland Paris. A horizon 2030, il devrait totaliser près de 60 000 habitants. Immersion. Au loin, du haut du Plazza Club, au centre de Chessy (77), le Val d’Europe se dévoile. "Imaginez bien qu’ici, voilà quinze ans, il n’y avait rien, absolument rien", s’empresse d’expliquer Christophe Giral, directeur immobilier de Real Estate Development by Euro Disney, avant d’essuyer une averse automnale. Ici et là, des grues. Des dizaines de grues. Témoignage simple d’un territoire en construction. Un territoire imaginé de toute pièce après une convention signée le 24 mars 1987, fruit d'un partenariat entre le privé et le public, dans le cadre d'un Projet d'intérêt général (PIG), sur un périmètre foncier de 2 230 hectares. La mission d’Euro Disney ? "Tenir le rôle de développeur et travailler sur l'ensemble des composantes nécessaires au bon équilibre économique et social [de cinq communes : Chessy, Coupvray, Magny-le-Hongre, Serris, Bailly-Romainvilliers, ndlr]", martèlent les têtes pensantes du groupe. "En 1987, l’Etat a vu, en Disney, une manière de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement