Angoulême manque d'immobilier d'entreprise

Immobilier
TAILLE DU TEXTE
Le baromètre 2017 d'Arthur Loyd, qui analyse l'attractivité et le dynamisme des métropoles françaises, a installé le Grand Angoulême en tête des agglomérations de taille moyenne, entre 100 000 et 200 000 habitants, devant Laval et Beauvais.En revanche, le cabinet pointe quelques faiblesses, comme un "potentiel d'innovation et une exposition aux nouvelles technologies limités". Angoulême manque également de dynamisme, notamment sur le front de l'économie locale, et affiche des contradictions : les prix relativement bas de l'immobilier et la proximité avec Bordeaux (35 minutes avec la nouvelle LGV) ont tendance à attirer les investisseurs mais l'absence de disponibilité en bureaux neufs ou entrepôts freine l'installation de nouvelles entreprises. Parallèlement, l'agglomération enregistre un taux de vacance important à cause de locaux inadaptés ou vétustes. Néanmoins, plusieurs projets devraient sortir de terre, à l'image d'un centre d'affaires de 2 500 m2 qui sera livré en 2019 dans le quartier de la gare.

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement