10
décembre 2018

Regus développe ses "espaces flexibles" dans la métropole lilloise

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le 5 octobre, Regus livrera un de ses "espaces flexibles et innovants", aménagé sur 1 300 m2 dans les locaux historiques de la gare Lille-Flandres. Pour le groupe britannique, la métropole nordiste est un site de développement intéressant. "Le dynamisme entrepreunarial y est fort et on y retrouve une influence anglo-saxonne favorable au coworking", explique son directeur pour la France, Christophe Burckart. La première implantation régionale du groupe a été pour Euralille il y a vingt ans. Récemment, Regus a ouvert des bureaux pour travailleurs nomades dans le quartier de la Porte de Valenciennes, à Lille (1 150 m2), et à Marcq-en-Baroeul (1 320 m2). D'autres sont programmés dans le quartier tertiaire des Prés, à Villeneuve d'Ascq (1 880 m2), et à moyen terme dans l'hyper-centre de Lille, sur 2 490 m2 en formule haut de gamme. Le groupe a aussi pris position à Amiens début 2018, sur 1 000 m2. Et il s'intéresse à des communes de taille moins importante, comme Valenciennes, où il pourrait inaugurer une formule "stop and work", plus particulièrement destinée aux télé-travailleurs. Actif en France depuis vingt-six ans, Regus compte 119 sites dans une soixantaine de villes. Sans exclure les installations dans le neuf, il privilégie (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE