18
octobre 2018

Grand Paris Express : la FPI Ile-de-France s'inquiète

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
La Fédération des promoteurs immobiliers d’Ile-de-France a attendu quinze jours avant de mettre des mots sur son "inquiétude". Une inquiétude née du rapport du député (LR) Gilles Carrez, remis le 6 septembre au Premier ministre, qui juge nécessaire de trouver 200 à 250 M€ de ressources supplémentaires par an afin de financer l’augmentation attendue du coût des travaux du Grand Paris Express (38,5 Md€ selon la Cour des Comptes, contre les 25,5 Md€ initialement prévus). L’élu propose de relever d’au moins 150 M€ le produit de la taxe sur les surfaces à usage de bureau, de commerce et de stockage (TSB) ou encore le produit de la taxe spéciale d’équipement. Une mesure "pas opportune" pour la FPI, qui regrette que l’effort soit une nouvelle fois "porté par les entreprises qui contribuent déjà pour l'essentiel au financement du modèle actuel, sans oublier qu'elles supportent par ailleurs le versement transport pour le reste du réseau francilien". La Fédération, "qui appelle de ses vœux la mise en place d'une politique plus rigoureuse dans la maîtrise et le suivi des coûts afin d'éviter tout nouveau dérapage budgétaire", souhaite ainsi que les coûts soient partagés entre "l’ensemble des (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE