Les conséquences du Brexit sont visibles mais...

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Quels sont les effets du Brexit, dont les négociations tardent à aboutir ? Les acteurs de l’immobilier d’entreprise n’ont de cesse de poser cette question depuis le 23 juin 2016, date à laquelle les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l’Union européenne. Knight Frank y a consacré une seconde étude, publiée le 26 septembre, mettant en exergue l’accélération du rythme des mouvements liés la sortie officielle du Royaume-Uni. David Bourla, directeur du pôle études et recherche, en atteste : "sur les quelque 200 projets de relocalisation ou de création recensés par Knight Frank, 110 ont été annoncés depuis le début de 2018 dont 84 depuis le début du deuxième trimestre. Le chiffre est supérieur à celui enregistré sur l'ensemble de 2017. Cette accélération en dit long sur l'environnement dans lequel évoluent les entreprises". La finance et les assurances représentent respectivement 70 % et 20 % de ces mouvements recensés, qui profitent à un quintette : Dublin, Luxembourg, Paris - "qui s’est affirmée très tôt comme une destination de choix pour les emplois susceptibles d’être relocalisés ou créés" -, Francfort et (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE