Barcelone adopte une réglementation pour modérer les prix immobiliers

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
La municipalité obligera les promoteurs immobiliers privés à réserver 30 % des nouvelles habitations (constructions ou rénovations) à des "logements à prix accessibles". Les larmes de joie d'Ada Colau en disaient long au terme du dernier conseil municipal de Barcelone, le 28 septembre. La maire se réjouissait d'avoir fait adopter une mesure obligeant les promoteurs immobiliers privés à réserver 30 % des nouvelles habitations à des "logements à prix accessibles", c'est-à-dire un prix calculé sur une moyenne entre le logement social et la valeur du marché, soit actuellement 6,4 €/m2 pour la location et 1 700 €/m2 à la vente. Après trois mois de négociations, la coalition soutenant l'équipe municipale est donc parvenue à un accord, avec un bémol : le quota des logements à prix accessibles s'appliquera sur l'ensemble des constructions programmées dans un quartier (et non par immeuble, comme le souhaitait au préalable la maire de Barcelone). Cette nouvelle réglementation concerne également les rénovations intégrant de nouveaux logements (à l'exception des bâtiments abritant déjà de l'habitat social), pour tout chantier de plus de 600 m2. Avant d’être effective, la mesure doit être (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE