27
avril 2017

Le Stif propose un "forfait anti-pollution"

Mobilités
TAILLE DU TEXTE
Le Stif ne veut plus assurer seul financièrement la gratuité des transports en cas de pics de pollution, qui selon ses estimations, s'élèverait à 80 M€ cette année, les dépassements des seuils de pollution devant "être trois fois plus nombreux", "suite à une réglementation plus stricte à compter du 1er janvier 2017"*. Un montant "intenable" d'après le Syndicat des transports d'Ile-de-France (cf. DIF 1283). Sa solution : que l'Etat compense cette gratuité ou que soit mis en place un "forfait anti-pollution", soit "un tarif dézoné de 3,80 €, très incitatif pour les automobilistes de grande couronne, qui permet d’éviter les effets d’aubaine sans pénaliser les habitants des zones 1 et 2". Un tel dispositif permettrait au Stif "de conserver une capacité à investir dans les transports propres pour lutter durablement contre la pollution". *Les restrictions de circulation pourront être mises en place à partir d'un dépassement du seuil d’alerte pendant deux jours consécutifs au lieu de quatre. Amenant à 20 jours de pics par an en moyenne, contre six en 2016.

Pour lire la suite : identifiez-vous

Vous êtes déjà abonné? La lecture de cet article nécessite d'être identifié :
Je m'identifie

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
DECIDEURS D'ILE DE FRANCE

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250