19
décembre 2018

Le Stif signe les contrats d'exploitation avec la quasi-totalité des opérateurs privés de bus

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Stéphane Beaudet, vice-président (LR) du Conseil régional en charge des transports et vice-président du Stif, a signé, le 30 janvier, les contrats 2017-2020 d'exploitation de réseaux de bus avec neuf opérateurs privés exploitant des lignes de bus en grande couronne. Cette génération de contrats, nommée "CT3", doit notamment permettre la mise en œuvre du "Grand Paris des bus", le plan de modernisation du réseau adopté par l'autorité organisatrice des transports le 6 décembre dernier (cf. DIF 1281). La cinquantaine de contrats signés mardi (un par réseau ou ligne express) couvre la "quasi-totalité des opérateurs privés d'Ile-de-France exploitant des lignes de bus", précise le Stif. Parmi les neuf opérateurs signataires figurent notamment RATP-Dev (filiale de la RATP), et Keolis (filiale de la SNCF). Transdev (filiale de la CDC et de Veolia Environnement) manque toutefois à l'appel. Or, elle exploite "plus de la moitié" des lignes hors zone RATP, indique Christophe Boissier, directeur Ile-de-France de la filiale. Les 80 contrats d'exploitation nécessaires sont cependant "quasiment finalisés", et devraient pouvoir être adoptés lors du prochain CA du Stif, prévu pour le mois de mars. Derniers contrats avant la mise en concurrence ? La génération (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE