23
octobre 2018

Ligne 18 menacée : les élus des Yvelines vent debout

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les élus du département des Yvelines, de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Versailles Grand Parc s'inquiètent fortement du report, voire de l'abandon, de la partie Ouest de la ligne 18 du Grand Paris Express. "Une décision jugée totalement incompréhensible dans le cadre de l’Opération d’intérêt national de Paris-Saclay et dans le contexte de l’obtention des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024 et de l’Exposition universelle de 2025".  Après avoir envoyé une lettre au Premier ministre, ils prévoient de se mobiliser le 16 octobre pour défendre le tracé et l'échéance de 2024 pour le tronçon CEA Saint-Aubin / Versailles Chantiers. Le 7 octobre, Valérie Pécresse, entourée de plusieurs élus des Yvelines, avaient déjà manifesté pour défendre l'arrivée de la ligne 18 à Versailles Chantiers. Rappelons que, mi-septembre, la présidente (LR) de l'Ile-de-France avait envoyé une lettre au préfet, Michel Cadot, pour "réaffirmer le besoin de maintenir les investissements prévus dans leur calendrier initial", quitte à réétudier "le coût des gares", et ce "afin de ne pas entamer les perspectives de création d'emploi et de croissance en Ile-de-France". Le report (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE