18
octobre 2018

Vélib' : les élus agacés par le retard, Hidalgo aussi !

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans une lettre adressée à Catherine Baratti-Elbaz, présidente du syndicat Autolib' Vélib' Métropole, et à Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, le 9 janvier, les élu(e)s du groupe écologiste de la capitale réclament un remboursement des abonnements pour les mois de janvier, février et mars, compte tenu du retard pris dans le remplacement des stations et vélos suite au changement d'opérateur il y a quelques mois : d'après les dernières annonces, le service ne pourrait être effectif qu'à partir d'avril prochain. "L’interruption partielle du service nous inquiète [...] Nous craignons que ce retard ne décourage les Parisiennes et les Parisiens d’utiliser Vélib’ et n’entache fortement la notoriété du service qui jusque ici était très apprécié de nos concitoyennes et concitoyens". Pour les Verts de Paris, ravis, par ailleurs, de la mue, qui implique notamment le déploiement de deux roues électriques, "les compensations offertes aux abonné(e)s doivent être supérieures à celles annoncées".
En outre, ils attendent que des comptes soient rendus s'agissant de la transmission de délégation entre l'ancien opérateur, JCDecaux, et l'actuel, Smovengo. "S'il est constaté des manquements à leurs obligations contractuelles, il faudra alors exiger des dédommagements". Le 9 janvier, la maire de Paris a fait savoir son mécontentement sur Twitter : "en tant que Maire de #Paris et utilisatrice, je ne suis pas satisfaite de la transition vers le nouveau @velib. L'installation des nouvelles stations accuse du retard. L'entreprise doit accélérer le déploiement sous peine de lourdes pénalités financières". En attendant, les usagers devront faire preuve de patience.