23
février 2018

Les atermoiements de l'exécutif bordelais sur la piétonnisation du pont de Pierre

Mobilités
TAILLE DU TEXTE

Les habitants de Bordeaux Métropole attendaient une décision définitive. Mais le comité de pilotage de Bordeaux Métropole, chargé du suivi de l'expérience menée depuis le 1er août 2017, a décidé, le 22 janvier, de prolonger de six mois l'expérimentation de réservation du pont de Pierre aux piétons, vélos et transports en commun. Et a annoncé la mise en place, dès le printemps, d'un plan d'accompagnement, censé répondre aux critiques, certes rares, mais de plus en plus vives ces dernières semaines, que suscitait cette expérience.

Une réorganisation du carrefour du Belvédère au débouché du pont Saint-Jean, davantage utilisé depuis le début de l'expérimentation, devrait favoriser un meilleur écoulement du trafic sur la rive droite. De plus, le parc relais Galin sera doté de 50 places supplémentaires. Et le pont François Mitterrand passera à quatre voies dans le sens Floirac-rive gauche. Objectif : réduire les points de congestion qu'avait pu provoquer par ricochet la fermeture de cette voie de circulation.

Concernant les mécontentements exprimés par les commerçants de la rive droite, qui dénoncent une baisse de leur chiffre d'affaires et ont manifesté le 19 janvier, Bordeaux Métropole a annoncé que plusieurs possibilités d'aménagement seraient étudiées dans les semaines à venir pour favoriser notamment l'accessibilité en voiture de l'avenue Thiers. Rendez-vous en juin pour un nouveau bilan et peut-être une décision définitive cette fois.

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250