16
décembre 2018

Un pôle intermodal pour Guéret

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Après avoir dû créer ex-nihilo un réseau de bus en 2013 en devenant agglomération, le Grand Guéret veut désormais s'équiper d'un pole intermodal et d'une gare routière. Tout en menant une opération d'urbanisme dans un quartier partagé entre friches industrielles et pole administratif, avec l'espoir de libérer la place Bonnyaud - la place principale de la préfecture creusoise - de ses automobiles. "Actuellement à la gare, tous les véhicules - cars, bus et voitures - circulent sur les mêmes espaces, d'où des problèmes de sécurité et de flux" explique Claire Mory, élue en charge des transports, qui pourrait également souligner l'absence totale d'organisation pour le stationnement, ou d'aménagements pour les piétons et les deux-roues. Revers positif de la médaille : la pression foncière très modeste dans ce quartier, dont les hauts entrepôts ont été réhabilités en pôle administratif. Outre les quais et stationnements pour les bus, cars, taxis et véhicules de transport scolaire aménagés tant sur le parvis que dans l'ancienne gare marchandise, de nombreuses places de parkings seront transférés de la place Bonnyaud. "Mais avant cela, il faut créer des liaisons douces avec le centre-ville", explique (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE