26
avril 2018

Convention TER Occitanie : un "RER du littoral" autour de Montpellier

Mobilités
TAILLE DU TEXTE
Présentée fin mars, la convention TER 2018-2025 entre la région Occitanie et SNCF Mobilités va renforcer les liaisons entre les grandes villes de ce territoire plus grand que l’Irlande. Elle va en particulier créer des TER directs, inexistants à ce jour, entre la capitale, Toulouse, et Perpignan, quatrième ville d’Occitanie. L’objectif est de faire circuler, dès la fin 2018, douze TER entre les deux villes, six sans changement et six avec correspondance à Narbonne, soit 24 allers-retours quotidiens. Autre amélioration : le renforcement des fréquences sur les tronçons les plus denses. "L’axe littoral Nîmes-Perpignan comme l’étoile toulousaine sont saturés", argumente le vice-président aux transports, Jean-Luc Gibelin. Fin 2019, 28 TER seront ajoutés sur les trajets périurbains Toulouse-Montauban et Agen-Brive, 20 sur Toulouse-Tarbes-Pau et douze sur Lunel-Sète, autour de Montpellier. Avec quatre TER par heure en pointe, le Lunel-Sète sera "le RER du littoral". Montpellier, deuxième ville d’Occitanie, sera alors desservie par 77 TER quotidiens au lieu de 65 aujourd’hui.

Pour lire la suite : identifiez-vous

Vous êtes déjà abonné? La lecture de cet article nécessite d'être identifié :
Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné au titre UI, LP, CL ou TIF

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250