10
décembre 2018

Mobilités en métropole lilloise : les projets avancent doucement

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les assises des mobilités, convoquées par la Métropole européenne de Lille (MEL) le 22 mai, ont présenté l'image d'un front uni : Etat, région, intercommunalité et acteurs économiques résolus à réduire la thrombose routière de l'agglomération et à promouvoir de nouvelles formes de déplacement. Mais peu de nouveautés et de décisions ont été actées par rapport à l'édition de 2016. La nouvelle ligne de tram entre Lille et Lesquin est toujours à l'étude, sans qu'on sache encore s'il s'agit de desservir l'aéroport situé au terminus ou les communes traversées. Sur ce dossier, la MEL a l'intention de saisir la Commission nationale du débat public. La mise en œuvre de l'éco-bonus (péage inversé récompensant les conducteurs circulant hors des heures de pointe) bute sur la question de la lecture des plaques d'immatriculation ; ses promoteurs tablent sur une "ouverture" dans la prochaine loi d'orientation des mobilités. La MEL, toutefois, lancera mi-juin l'appel d'offres destiné à désigner le "développeur" de ce futur dispositif. Quant au doublement des rames du métro automatique, bloqué par un problème technique, il ne sera pas réalisé avant la prochaine décennie.Les (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE