17
décembre 2018

"Le coût des carburants a fortement diminué depuis 50 ans", explique la Fnaut

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE

"Non, le prix des carburants automobiles n’a pas explosé, son prix réel n’est pas plus élevé aujourd’hui qu’en 2012 et il a fortement diminué depuis 1970", affirme la Fnaut dans un communiqué publié le 12 novembre (avant la mobilisation nationale du 17 novembre contre la hausse des prix du carburant). L'association d'usagers des transports a fait appel à l'économiste Jean-Marie Beauvais, lequel explique que "la hausse du cours du pétrole est la principale responsable de la hausse récente des prix des carburants : elle en explique environ les 3/4. La manifestation prévue le 17 novembre est donc dirigée à tort contre la hausse des taxes sur les carburants".

En outre, d'après son analyse, en tenant compte du coût réel des déplacements en voiture (prix des carburants associés au pouvoir d'achat, mais aussi au fait que les voitures consomment moins), depuis 1970 "le nombre de kilomètres qu’on peut parcourir avec une voiture diesel en travaillant une heure payée au Smic a augmenté de 57 %, et même de 171 % dans le cas d’une voiture essence". Bref, "le coût des carburants automobiles a donc fortement diminué depuis 50 ans malgré l’évolution du prix du pétrole et des taxes", souligne la Fnaut. Et cette dernière de rappeler l'enjeu "fondamental" : celui de la "dépendance automobile" en zones périurbaines et rurales.

> La Fnaut livre également un comparatif des prix des carburants avec d'autres pays d'Europe pour le gazole et le SP 95 :
Espagne : 1,28 € et 1,33 €
Allemagne : 1,38 € et 1,48 €
France : 1,51 € et 1,54 €
Royaume-Uni : 1,56 € et 1,49 €
Italie : 1,57 € et 1,66 €
Norvège : 1,70 € et 1,76 €