Lille : un Scot pour "dynamiser, fluidifier, protéger"

Politique
TAILLE DU TEXTE
La Métropole européenne de Lille et les communautés de communes de Pévèle-Carembault et de la Haute-Deûle (133 communes, 1,25 million d'habitants) ont adopté à l'unanimité le schéma de cohérence territoriale de Lille-Métropole. Le document d'orientation se structure autour de quelques mots-clés : développer, dynamiser, protéger, préserver. Marc-Philippe Daubresse, président du syndicat mixte du Scot, a tenu à inscrire le mot "fluidifier" : c'est la réponse idoine, selon lui, à la thrombose routière dont se plaint une majorité d'habitants de l'aire urbaine. Le dernier mot varie, selon les versions du document : tantôt il est question de reconquérir, tantôt d'assurer la transition énergétique... Le diagnostic du Scot pointe une évolution démographique "peu dynamique", une chute de la construction (4 000 logements par an seulement depuis 2008), le chômage persistant (12,2 %) mais aussi des points forts économiques et un foisonnement universitaire et culturel. On y retrouve les difficultés d'accès au territoire. Le Scot pourra être actualisé, explique Marc-Philippe Daubresse, en fonction de l'avancement de projets comme le canal Seine-Nord Europe et la liaison ferroviaire rapide entre Lille et l'ancien bassin minier du (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250