26
juin 2017

Villes moyennes en difficulté : le gouvernement veut "approfondir le diagnostic"

Politique
TAILLE DU TEXTE

Le gouvernement a annoncé, lors du Conseil des ministres du 12 avril, qu'il lançait une nouvelle expérimentation visant à "approfondir le diagnostic des difficultés et besoins" des villes moyennes, conformément au rapport d'Yves Dauge, ancien maire (PS) de Chinon (37), rendu le 1er février. L'expérimentation aura lieu dans un vingtaine de villes dans les régions Centre-Val de Loire, Grand Est et Occitanie, avec pour but : identifier précisément les obstacles rencontrés par les villes, qui justifieraient des modifications législatives ou réglementaires ; encourager les villes à élaborer des projets transversaux de revitalisation et les accompagner par une mobilisation accrue de moyens d’ingénierie ; améliorer les synergies entre les différents dispositifs d’intervention, dont l’efficacité pâtit parfois d’une absence de pilotage global ; et enfin, créer une dynamique collective grâce à la mise en réseau des villes retenues. Certaines d’entre elles pourront bénéficier d’un appui spécifique en ingénierie pour élaborer leur projet de revitalisation, comme le lancement d’un appel à candidature pour des ateliers des territoires, ou le déploiement de nouvelles missions Aider (Appui interministériel au développement et à l’ingénierie en milieu rural). Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) sera chargé d’assurer la coordination interministérielle du dispositif et d’animer le comité de pilotage national, qui sera ouvert aux associations d’élus concernées. "Le résultat de cette expérimentation devra permettre d’envisager, dès le 1er janvier 2018, une extension du dispositif aux autres régions et d’engager les adaptations législatives nécessaires", estime le gouvernement.

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250

Banniere CAIV Innovapresse 250