19
octobre 2017

Bordeaux veut être la "première métropole à énergie positive" en 2050

Politique
TAILLE DU TEXTE

Le conseil de Bordeaux métropole a adopté, le 7 juillet, son Plan climat air énergie territorial (PCAET), qui va, jusqu’en 2022, "prendre le relais de l’agenda 21 et du plan climat" de la collectivité, votés en 2011. Il s’articule en trois axes censés donner forme au dessein affiché de cette mandature de développer une "haute qualité de vie". Le premier axe, centré sur "la transition énergétique du territoire", vise à transformer Bordeaux en l’une des "premières métropole à énergie positive à l’horizon 2050". La valorisation et la protection des espaces verts et agricoles, qui composent la moitié du territoire métropolitain, est le deuxième axe, et doit permettre de faciliter cette transition.

Enfin, la création de partenariats entre les différents acteurs et la participation des habitants transformeront la métropole en "un territoire d’innovation". Une démarche d’évaluation est mise en place grâce à un comité de pilotage, présidé par le président de la métropole et maire (LR) de Bordeaux, Alain Juppé, et Anne Walryck, vice-présidente en charge du développement durable, ainsi qu'un comité technique.

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250

Banniere CAIV Innovapresse 250