Sénatoriales 2017 : quelles alliances pour contrer les réformes de gouvernement ?

Politique
TAILLE DU TEXTE
Au moment de notre bouclage, le Parti communiste français du Val-de-Marne s'interroge encore sur la meilleure stratégie à adopter en vue des élections sénatoriales 2017, qui auront lieu le 24 septembre. Les discussions portent notamment sur "le périmètre de rassemblement" à établir, mais surtout "sur le fond, sur ce que nous voulons dire", indique Fabien Guillaud-Bataille, conseiller régional d'Ile-de-France et secrétaire départemental du PCF. L'objectif : "créer les conditions" pour, qu'au moins, deux sénateurs communistes soient de nouveau élus, afin "de mener le combat contre la politique du nouveau gouvernement". Le PCF aura, quoi qu'il arrive, un siège, c'est mathématique. Un second, voire un troisième serait, évidemment, bienvenus. "Nous sommes dans l'offensive", confirme Laurence Cohen, sénatrice PCF depuis 2011 et tête de liste. Pour la candidate, "les portes et les fenêtres sont ouvertes à toutes celles et ceux qui veulent ferrailler contre les réformes de Macron" ; et en particulier la loi Travail, les réductions budgétaires et la possible suppression des départements de la petite couronne dans le cadre du Grand Paris. Les sénateurs communistes val-de-marnais s'inquiètent vivement de la disparition de l'échelon départemental. "Nous devons (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250