Transports : les acteurs du secteur en appellent à l'Etat

Politique
TAILLE DU TEXTE
Réunis à Marseille durant trois jours (10 au 12 octobre) à l'occasion des 26e Rencontres nationales du transport public, les acteurs du secteur s’inquiètent de la baisse des aides de l’Etat. Et réclament une vision à long terme partagée.   Comment faire mieux avec moins ? Telle est l’équation que doivent résoudre les acteurs des transports publics. Réunis à Marseille du 10 au 12 octobre pour les Rencontres nationales du transport public, représentants des transporteurs et des usagers s’interrogent. "La contrainte budgétaire va finir par peser. Le sujet du financement doit être mis sur la table. Il faudra faire des choix en matière d’infrastructures", note Catherine Guillouard. Et la PDG du groupe RATP de s’attaquer à un tabou : la faiblesse du prix payé par l’usager. "En Ile-de-France, l’usager paie 30 % du prix réel du transport", observe-t-elle. Dans la métropole d’Aix-Marseille-Provence (AMP), la question des moyens est d’actualité : "on a voté un agenda de la mobilité qui prévoit 3,5 Md€ d’investissement dans les infrastructures d’ici 2025. Seuls, nous n’y arriverons pas. L’Etat doit nous aider", lance Jean-Pierre Serrus, le vice-président délégué aux transports (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250