La réorganisation territoriale de l'Ile-de-France selon la Cour des comptes

Politique
TAILLE DU TEXTE
Dans quelle mesure Emmanuel Macron suivra-t-il les recommandations formulées par la Cour des comptes ? Celle-ci a rendu public, jeudi 11 janvier, un référé sur "l'organisation territoriale de la région Ile-de-France". Le président de la République doit, pour sa part, remettre ses conclusions, sur l'avenir du Grand Paris en particulier, d'ici un mois environ. Dans leur rapport, les magistrats de la rue Cambon pointent "la persistance d'importantes difficultés socio-économiques" en Ile-de-France, le fardeau des inégalités territoriales, et le "déficit récurrent d'offre de logement", que "l'action publique peine à résorber" en raison de l'organisation morcelée et complexe d'un territoire pourtant uni dans ses fonctionnalités. "Le morcellement des communes, conjugué à leur mode de financement, est à l’origine d’importantes disparités dans la capacité de ces collectivités à financer les services publics locaux". Passant ainsi d'un potentiel financier par habitant de 407 € au minimum à 22 013 € à son plus haut niveau. Par ailleurs, le "morcellement des compétences entre différents acteurs" engendre également des situations inégales en termes de prix des services publics : "dans le périmètre de la métropole du (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250