23
octobre 2018

Aux assises européennes du centre-ville, le commerce s’adapte à de nouveaux modèles urbains

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Du 6 au 8 juin dernier, Metz a accueilli 1 400 congressistes représentant 180 villes aux Assises du centre-ville. Ouverte, pour la première fois, à des intervenants européens, la rencontre a permis de comparer des modes de gouvernance et des politiques de renouvellement commerciales différentes, mais aussi de pointer des problématiques urbaines identiques de la Suède à l’Italie. Selon le troisième baromètre du centre-ville et des commerces publié début juin, neuf Français sur dix jugent intéressant que les villes européennes échangent pour partager leurs expériences. Largement commentée durant les Assises messines, l’enquête du CSA tombe à pic pour conforter l’association française des communes et régions d’Europe dans sa défense d’une certaine urbanité. Un modèle urbain européen "Les villes européennes reposent sur un modèle compact et multifonctionnel unique au monde auquel les citoyens sont attachés", rappelle son président Philippe Laurent, par ailleurs maire (UDI) de Sceaux (92).Réseau mondial spécialisé dans les initiatives en gestion de centre-ville, Tocema Wordlwide, basé à Mons, en Belgique, distingue trois modèles de gouvernance : en Asie, les structures de gestion des villes sont (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE