Pionnière du budget participatif, Metz lance deux votations citoyennes

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Sollicités depuis 2014 dans le cadre d’un budget participatif qui leur a permis de lancer 583 idées et d’en concrétiser 153 l’an dernier, les Messins seront consultés à deux reprises dans le cadre de votations citoyennes. Celle du 15 février portera sur les anciens entrepôts frigorifiques militaires qui occupent 4 800 m2 près de la porte des Allemands, un site touristique important du centre-ville. Aucun des projets de réhabilitation de ces "frigos", construits en 1896 et vacants depuis 30 ans, n’a abouti. Au terme d’un appel d’offres, les services de la ville ont sélectionné et retravaillé trois projets qui seront soumis au vote lors d’un scrutin organisé dans les mairies de quartier et sur Internet. "Après quatre années de budgets citoyens, les Messins sont mûrs pour la co-construction", estime Thomas Scuderi, adjoint à la démocratie participative de Metz. La ville, qui avait créé onze comités de quartier regroupant 400 citoyens au cours du premier mandat, a lancé en 2014 un budget participatif - une initiative qui n’existait alors qu’à Paris. Reconduit chaque année, le budget s’est réduit, passant d’un million d’euros la première année à 540 000 € en 2018, pour prendre en (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous

UI Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100