23
juin 2017

Le renouveau du centre-ville de Bobigny

Projets urbains
TAILLE DU TEXTE

Bobigny se lance dans la transformation de son centre-ville, sa "plus importante mutation depuis 40 ans", se réjouit Stéphane de Paoli, maire (UDI) de la commune de Seine-Saint-Denis, le 14 novembre. Entouré, entre autres, de l’opérateur-investisseur Altarea Cogedim et de Pierre-Alain Trévélo, de l'agence d'architecture TVK, l'élu a convié la presse pour l'officialisation de la signature du protocole d'accord permettant la vente du centre commercial Bobigny 2 par ses copropriétaires (La Française AM, Unibail-Rodamco et Auchan). Sans cette vente, le projet ne pourrait se faire, Bobigny 2 occupant une partie substantielle du programme. En outre, la démolition du centre commercial, construit en 1974 et qui n'a jamais fait l'objet d'une seule restructuration lourde, inquiète ses commerçants, qui, vraisemblablement, ont découvert le projet en même temps que les journalistes. "Il ne fallait pas fausser les négociations", justifie-t-on à la mairie. Pour l'heure, nous ne savons pas quelles enseignes feront partie du nouveau centre ou fermeront définitivement.
L'opération, menée par Altarea Cogedim, désigné il y a quelques mois et associé aux architectes et urbanistes de TVK, prévoit la réalisation de 100 000 m2 mixtes : 1 170 logements, dont 10 % de sociaux, 14 % intermédiaires et 260 chambres de résidence avec services (Bobigny compte au total près de 15 000 logements), 10 000 m2 de bureaux, 13 000 m2 de commerces (dont une grande surface alimentaire Auchan), des espaces de restauration et un cinéma. Le projet doit répondre à plusieurs enjeux, détaille Stéphane de Paoli : "créer une réelle centralité", "donner la possibilité aux classes moyennes d'accéder à l'accession", "relier le centre aux autres quartiers de la ville" et "favoriser les mobilités douces". Le nouveau centre-ville devra être à la fois "connecté, animé, paysagé et mixte", ajoute Philippe Jossé, directeur général d'Altarea Cogedim. Pour y répondre, l'agence TVK prévoit d'ouvrir ce centre enclavé en facilitant les traversées, "du Nord au Sud", entre les quartiers Chemin vert et Pablo Picasso, et en créant "une diagonale entre l'hôtel de ville et la préfecture", précise Pierre-Alain Trévélo. Deux immeubles de logements à la silhouette élancée souligneront le parti pris moderne du programme. Les bureaux s'implanteront surtout sur le boulevard Maurice Thorez. Trois parkings de 600 places au total seront répartis en trois poches souterraines "pour offrir de nouveaux espaces de pleine terre". TVK s'entoure d'autres agences d'architecture, dont Cobé. Au cœur du tissu bâti, une place centrale de 1 700 m2 doit devenir "le pôle d'échanges et de rencontres majeur de la ville". Le plan paysagé, imaginé par OLM Paysagistes, reliera le tout. 
Les travaux débuteront en 2019 et se dérouleront en deux phases, "pour maintenir l'activité à Bobigny 2", précise le maire. Autour du chantier, une palissade transparente permettra aux Balbiniens de suivre l'avancée des travaux. La première tranche, côté préfecture, devrait s'achever en 2021 ; elle comprend notamment la grande surface alimentaire. La seconde phase devrait être livrée en 2024, au moment de la mise en service de la ligne 15 Est du Grand Paris Express au pôle multimodal Pablo Picasso. 
La Ville investira 12 M€ pour la revitalisation de certains équipements publics du secteur. Pour Altarea Cogedim, unique investisseur, la facture s'élève à 370 M€. 
Plus d'images du projet en cliquant ici

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Banniere Guide des projets urbains Innovapresse 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250