21
juillet 2018

PIA : Cœur d'Essonne veut développer l'agriculture biologique

Projets urbains
TAILLE DU TEXTE
En sortant lauréate (sur les 24 projets retenus) de l'appel à manifestation d'intérêts de l'action "Territoires d'innovation de grande ambition" du Programme d'investissements d'avenir, l'agglomération Cœur d'Essonne espère favoriser l'agriculture biologique sur son territoire. Une enveloppe de 387 000 € lui a ainsi été attribuée ; elle doit servir à financer des études complémentaires et détailler les modalités de réalisation de son projet de préservation des terres agricoles et de transition alimentaire. Une première phase a consisté à réserver 75 hectares de terrain pour y développer des cultures biologiques. "Si l’agglomération est retenue à l’issue d’une seconde phase de sélection qui aura lieu à la fin de l’année", elle devra mettre en place une politique volontariste sur le foncier, accompagner les agriculteurs. L'objectif, à terme, est "la création de 100 fermes bio". Pour, d’ici 10 ans, "nourrir 10 % des habitants - soit dix fois plus qu'aujourd’hui - (100 familles sur 1 000) et approvisionner 50 % de la restauration collective en bio local". Le projet pourrait enfin permettre la création de 2 000 emplois directs et indirects, selon ses estimations. "De vrais bénéfices pour (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250