23
octobre 2018

François Leclercq dessine l’acte 2 de la Grande Motte

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Grande Motte attribue à l’agence François Leclercq la maîtrise d’œuvre du colossal projet "Ville-Port" devant trois autres candidats : le barcelonais OAB, l’agence 2Portzamparc, et l'équipe danoise de Cobe.
L’architecte-urbaniste intervient sur trois réalisations urbaines et architecturales. Tout d’abord, les quais longeant le port, pour l’instant occupés par des stationnements, formeront un ruban de 1,5 km de long. Cette "ballade" doublera l’espace de promenade à pied ou à vélo et recréera un accès à l’eau. Plusieurs scénarios seront mis à l’étude pour améliorer le système de stationnement en fonction de la saison et de l’affluence (9 000 habitants à l’année, 100 000 l’été).

Une nouvelle presqu’île sera créée par le creusement d’un nouveau bassin à flot de 400 anneaux. Ce secteur hébergera la nouvelle zone technique nautique, soit une douzaine d’entreprises et un espace de carénage. Cette extension ira de pair avec une réfection des digues existantes, tandis que le sable excavé sera reversé sur les plages.
L’ancienne zone technique de 6 ha sera lotie de 500 logements, à proximité du nouveau quai et de la grande pinède actuelle, tout en préservant la moitié de l’îlot en pleine terre. "Le programme est conçu sur les données bioclimatiques, il tient compte des vents dominants, de l’exposition au soleil. Les niveaux sont bas en pourtour, assez haut au centre, formant une grande colline, conforme à la skyline actuelle", explique François Leclercq.

Le concours exigeait le respect de la vision historique de l'architecte Jean Balladur, créant une pyramide posée sur un socle. "Des trottoirs hauts desservent les rez-de-chaussée, ce qui permet de respecter le PPRI. Puis, des socles de 8 m de haut hébergent sur un à trois niveaux, des commerces, des parkings, et des logements atypiques, de type loft ou maison de plage", ajoute Pierre-Marie Auffret, chef de projet.

Pour fêter ses 50 ans, la Grande Motte prévoit d’investir 42,8 M€ HT (21,6 M€ pour les aménagements portuaires, 9 M€ urbains, et 12,3 M€ pour les travaux de la zone technique nautique) conjointement avec la SPL L’Or Aménagement. Plusieurs phasages sont envisagés pour une livraison de l’extension du port fin 2022 et des logements en 2026.