26
septembre 2018

Limoges pouponne ses commerces

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
La ville et la CCI de Limoges s'associent pour créer une pépinière commerciale pour redynamiser l'hypercentre. Malgré un taux de vacance en centre-ville légèrement inférieur à la moyenne nationale (12 % contre 14 %. Mais 25 % dans les faubourgs) et un taux d'implantation supérieur d'un tiers par rapport à des agglomérations similaires (800 commerces en cœur de ville), Limoges doit soutenir un tissu commercial fragile, avec une offre de locaux souvent inadaptée en matière de surface ou de loyer. Le principe de la pépinière consiste, d'une part, à sélectionner auprès des porteurs de projet les dossiers en fonction de leur viabilité et de leur opportunité par rapport à l'existant. D'autre part, à négocier les loyers auprès des propriétaires, voire à les accompagner pour rénover et remembrer les locaux afin de disposer de surfaces de vente attractives. La pépinière loue au propriétaire, puis sous-loue au "pépin" sélectionné avec un bail précaire d'un an renouvelable - possibilité d’arrêter l'activité en cours d'année - avec une durée maximum de trois ans. Le temps pour le commerçant retenu de tester son concept, de se constituer une clientèle avant de signer un (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE