12
décembre 2018

Notre-Dame-de-Gravenchon : Métamorphose vers un éco-cœur de ville

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE

La ville de Notre-Dame-de-Gravenchon souffrait d’un centre urbain dilaté, d’espaces publics vieillissants et dominés par une image fortement routière, participant à la perte de vitesse de la structure commerciale. La réduction récente des périmètres SEVESO de Port-Jérôme a offert à la municipalité une nouvelle opportunité pour requalifier son cœur de ville et accompagner le dynamisme économique. Ce projet confié en concession à la SHEMA, était porteur de nouvelles ambitions de densification urbaine et de requalification des espaces publics, pour offrir plus d’urbanité au centre ville et en faire un pôle d’attractivité structurant de la communauté d’agglomération Caux Vallée de Seine.

L’urbanisme végétal, un préalable
En réponse à l’hétérogénéité et la discontinuité du tissu urbain, La Compagnie du Paysage a proposé d’aborder la requalification et la densification urbaine du centre-ville sous l’angle de l’urbanisme végétal, à la croisée des enjeux urbanistiques et paysagers. Les polarités commerciales et les équipements du centre ville sont réunis et mis en synergie à travers un espace public structurant : le « Cours ». Axe piéton franc et confortable (PMR), cet espace public dialogue avec le tissu urbain et rend intelligible les trois séquences urbaines traversées en offrant des espaces publics complémentaires et conviviaux, favorisant ainsi les rencontres intergénérationnelles à l’échelle du cœur de ville.

Un éco-cœur de ville
Dans le respect de l’environnement sensible de l’estuaire de la Seine, l’équipe de maîtrise d’œuvre des espaces publics composée de La Compagnie du Paysage et d’Infra Services a eu pour préoccupations de répondre aux enjeux environnementaux actuels : la désimperméabilisation des sols pour améliorer significativement le coefficient de Biotope par Surfaces (CBS), l’augmentation des surfaces d’espaces verts en pleine terre pour gérer de façon alternative les eaux pluviales, l’augmentation de la présence du végétal pour lutter contre les îlots de chaleur urbains et la mise au point d’une palette végétale largement indigène participant au renforcement de la biodiversité en cœur de ville.

Fruit d’un travail partagé entre les élus, la SHEMA, les services municipaux et l’équipe de maîtrise d’œuvre, le projet de renouvellement urbain du coeur de ville de Notre-Dame-de-Gravenchon a reçu en juin dernier le prix des Défis Urbains.

Maîtrise d’ouvrage : Commune de Port Jêrome-sur-Seine, SHEMA
Maîtrise d’œuvre : La Compagnie du Paysage (paysagiste), Richez_Associés (urbaniste mandataire), Infra Services (BET VRD)
Coût : 4,3 M€ HT (espaces publics)