Bassin minier du Pas-de-Calais : la "chaîne des parcs" s'étend

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Proposé par Michel Desvigne aux décideurs de l'ancien bassin minier du Pas-de-Calais en 2015, le concept de "chaîne des parcs" prend de l'épaisseur. Le paysagiste, sollicité par le pôle métropolitain de l'Artois, a étendu son schéma : de sept espaces verts et naturels répartis sur 2 200 hectares, il passe à onze ensembles et 4 200 hectares. Cette extension a été rendue possible par l'entrée dans le territoire de l'agglomération de Béthune-Bruay. De leur côté, les bureaux Ville ouverte et Algoé ont travaillé sur les fonctions de la chaîne : sports, loisirs, santé, mais aussi armature urbaine et attractivité résidentielle. Des chantiers d'aménagement sont en cours sur une partie des espaces (parc central, berges de la rivière Souchez), avec contribution de l'Europe (fonds Feder). Les travaux à venir d'ici à fin 2019, comprenant beaucoup de liaisons vélos entre les parcs et l'installation d'une signalétique générale, sont estimés à 24 M€.

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE