Exaucé

Editos
Outils
TAILLE DU TEXTE

"Vous serez trois ministres en charge du ministère de la Cohésion des territoires. Avec un périmètre élargi aux collectivités locales, ce que j’avais préconisé au président de la République", a déclaré l'ancien ministre, Jacques Mézard, lors de la passation de pouvoir.

Mardi 16 octobre, le président de la République a nommé sa remplaçante, Jacqueline Gourault, ancienne ministre auprès du ministre de l'Intérieur ; et désormais à la tête d'un ministère rebaptisé "de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales". Il réunit l'aménagement, les collectivités territoriales (à la charge du ministre fraîchement promu, Sébastien Lecornu), la politique de la ville et le logement (avec un Julien Denormandie qui troque, lui aussi, un poste de secrétaire d'Etat pour celui de ministre).

Remaniement salué par des acteurs du logement. Dont Jean-Louis Dumont, président de l'USH : "nous travaillerons avec Jacqueline Gourault et Julien Denormandie pour que les erreurs commises lors de la loi de finances 2018 soient corrigées. Ce sera un travail difficile car les ennemis du logement social, du côté de Bercy, n'ont pas baissé les bras. Mais nous avons désormais un ministre de la Ville et du logement de plein exercice, sur lequel nous compterons pour les arbitrages à venir". Pour la FPI, ce nouveau périmètre "pourrait créer les conditions d’un meilleur dialogue entre les collectivités locales et les maîtres d’ouvrage, et libérer ainsi la construction". Enfin, France urbaine salue la création d'un ministère qui pourra répondre à "toutes les questions relatives aux collectivités territoriales".