Apaisement

Editos
Outils
TAILLE DU TEXTE
En cette rentrée, nous vous proposons de parcourir, dans ce numéro spécial, divers projets d’espaces publics aux vertus partagées. En premier lieu, ces projets apportent l’apaisement aux sites les plus fortement impactés par l’automobile ; verdissement et modes doux en sont des mots-clés. Ils se partagent plus équitablement entre modes de déplacements, et le développement d’infrastructures ne s’appréhende plus sans souci de requalification paysagère. Ils amènent la "nature" dans la ville minérale, désimperméabilisent (pas encore assez), soignent les continuités végétales. La préservation de la biodiversité partout où cela est possible est un enjeu majeur. Des sites autrefois considérés comme des réserves d’urbanisation ont acquis le statut de patrimoine vivant à faire fructifier au cœur du tissu urbain, comme l’illustre le devenir des fameux murs à pêches de Montreuil.
Lieux de nouveaux paysages et lieux à vivre, les espaces publics du futur proche n’oublieront pas le retour de la convivialité. Les allers-retours confinement-déconfinement ont ravivé l’attraction pour la rencontre en extérieur. Une ambiance plus fraîche en été, un sol marchable, une intermodalité facile des transports : la conception des aménagements est pragmatique et guidée par l’amélioration du confort urbain.