A Mulhouse, la périphérie plus audacieuse que le centre

L'immobilier d'entreprise
Outils
TAILLE DU TEXTE
Du blanc en périphérie, du gris en centre-ville : c’est le contraste qui caractérise le marché des bureaux en ce moment à Mulhouse (Haut-Rhin). Le cabinet Desaulles CBRE l’observe, en relevant que le blanc "paie" : le Parc des Collines est redevenu l’an dernier le premier site de la demande placée locale avec 8 340 m2. Le quartier gare centrale, lui, s’est contenté de 1 250 m2, "faute d’offre disponible et dans l’attente de concrétisation de négociations avec d’importants preneurs", signale Alexandre Bucher, directeur d’agence. Le cabinet-conseil estime que le franchissement du seuil de référence de 20 000 m2 est désormais "durable", avec 23 850 m2 placés l’an dernier (+ 10 %). BNP Paribas Real Estate, pour sa part, mesure les transactions 2017 à 18 000 m2, pour une offre à un an de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous